Petit collège

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES ET VOYAGES

L’importance des classes découvertes dans une école ignatienne.

Vivre une expérience de plusieurs jours à l’extérieur de l’école est un moment fort dans la vie d’un enfant.

Au-delà de lui permettre de construire des souvenir ancrés à vie, cela aide l’enfant à se construire dans son humanité et dans l’être en devenir qu’il représente.

Au delà de lui permettre de construire des souvenirs ancrés à vie, cela aide l’enfant à se construire dans son humanité et dans l’être en devenir qu’il représente.

De nombreuses compérents du socle peuvent se rattacher à cette expérience. Les plus prégantes se situent dans le domaine de l’enseignement moral et civique.

« Cet enseignement privilégie la mise en activité des élèves » comme le précise le BO.

Les capacités et les attitudes visées dans ce moment particulier de l’année scolaire sont d’identifier et de partager des émotions, des sentiments en permettant de mettre en valeur les 4 émotions de base (joie, peur, tristesse et collège).

Cela rejoint le travail sur l’intériorité initié au Petit Collège en droite ligne de l’expérience d’Ignace de Loyola qui au début du livret des Excercices Spirituels précise:

« ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui rassasie et satisfait l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement. »

Ces journées et nuitées vécues ensemble s’inscrivent donc pleinement dans le Projet Pédagogique Ignatien. En effet, on y retrouve les cinq points constituant la dynamique de l’acte d’enseigner:

– le contexte: l’éloignement de la famille, les nuits sans les parents, le vivre ensemble…

– le vécu d’une expérience: permettre à l’enfant de vivre les choses intérieurement comme vu précédemment.

– le passe à l’action: comment utiliser ses émotions au profit de soi ou des autres.

– l’évaluation de cette actions: quels progrès il a accomplis, quelle difficulté a-t-il réussi à surpasser?

Enfin, une classe, c’est groupe enfants/adulte qui va vivre ensemble pendant une année scolaire. En élémentaire, les enfants n’ont souvent qu’un seul référent.

Construire et nourri le lien est indispensable pour le bon déroulement de l’année.

Le travail sur la fondation et la cohésion du groupe est primordial pour aller ensemble dans une même direction et se nourrir des expériences vécues. Une classe pourrait être comparée à un ballon. Si un élément en sort, il éclate; la cohésion est finie.

C’est pourquoi j’encourage les enseignantes à partir le plus tôt possible dans l’année afin d’aider à la création du lien.

– Judith Tuaillon

Chef d’Etablissement Premier Degré.

Visite des 9ème 2 de la Caserne des Pompiers Louvain

Mardi 19 mars 2019 , les élèves de 9ème 2 ont pu visiter, grâce à une maman de la classe qui a fait profiter de son lot gagné au Loto de l’Ecole, la caserne des pompiers située Bd de Louvain dans le 8ème arrondissement. [gallery columns="1"...

Pastorale des santons des classes de 11ème

Pastorale des santons des classes de 11ème La traditionnelle "Pastorale des Santons de Provence" a eu lieu le mardi 18 décembre sous le regard attendri des parents et familles des élèves des 2 classes de 11èmes du Petit...

Classe découverte 9ème2

CLASSES DÉCOUVERTES 9°2 - OCTOBRE 2018 - SAINT-JEAN-SAINT-nicolas (05260)